Comment récolter les fruits du développement personnel

Profiter du développement personnel pour de vrai comment profiter vraiment du développement personnel comment bien utiliser le développement personnel

Vous vous intéressez au développement personnel et vous essayez d’en appliquer les principes au quotidien ? C’est un super bon début. On pourrait dire que vous avez planté une graine et que vous faites des efforts pour faire pousser votre arbre. Attention toutefois à récolter les bons fruits.

Car oui, les arbres du développement personnel donnent aussi des fruits pourris.

On retrouve la même finalité dans toutes les branches du développement personnel, même les plus commerciales. Ce but, c’est la recherche du bonheur. C’est bien naturel, comment pourrait-on condamner la volonté d’être heureux ?

Le fruit commence à pourrir dès l’instant où les choses deviennent superficielles. Est-ce qu’il y a un signal d’alerte pour prendre conscience de ça ? Oui, tout à fait. Dès l’instant où vos activités de développement personnel deviennent une véritable corvée pour vous, posez-vous sérieusement la question de vos motivations. Si vous culpabilisez terriblement de ne pas avoir fait votre séance de méditation ou de ne plus tenir votre Bullet Journal, posez-vous aussi quelques questions.

Quel est le but de votre développement personnel ? Explorer tout votre potentiel, à votre rythme, ou bien devenir une personne absolument parfaite et cool ?

Est-ce que vous pensez que vous êtes un individu « défectueux », avec quelque chose qui cloche à l’intérieur ? Dans votre développement personnel, vous travaillez avec vous ou contre vous ?

Dans le domaine du développement personnel, c’est très facile de tomber dans le travers destructeur de la perfection. Soyez toujours motivé. Mangez toujours très sain. Ne ratez jamais une seule séance de Miracle Morning. Soyez parfait car la moindre erreur prouve votre médiocrité […] Ce genre d’attitude vous semble-t-elle fructueuse dans votre démarche de bonheur ?

Nous sommes des humains. Chaque petit pas compte, quoique l’on vous dise ! Ne lâchez rien. Nous le méritons.

En complément, je vous invite à regarder cette vidéo utile et inspirante de Jordane, de la chaîne Osez Briller. Je vous la conseille vraiment, elle dure un peu plus de 3 minutes.

Si vous avez aimé cet article, vous pouvez me suivre et échanger sur votre réseau favori: FacebookTwitterInstagramYoutube

Prenez soin de vous.

signature-canape-vert1

Tu as du mal à passer à l'action ? Tu veux dépasser tes blocages et aller au bout de tes objectifs mais tu ne sais pas par où commencer ? Atelier gratuit en cliquant ici

Publicités

5 réflexions sur “Comment récolter les fruits du développement personnel

  1. Bonjour Sarah,
    Effectivement je suis convaincue d’une chose : si on utilise pas un outil, c’est qu’il n’est pas adapté. Pas forcément mauvais d’ailleurs. Il faut trouver la bonne forme, le bon ajustement, le bon moment… ou un autre outil. Attention toutefois, parfois la résistance à utiliser un outil peut aussi être le signe que quelque chose se passe et qu’il peut être intéressant d’aller au-delà. Tout cela est une question de ressenti.

    J'aime

    1. Oui c’est très vrai cette histoire de résistance ! C’est assez fructueux de garder une prise de recul et de d’essayer de comprendre les mécanismes qui s’enclenchent dans ces moments là ! Après je ne sais pas si c’est toujours évident de garder de la distance par rapport à soi…

      J'aime

  2. Voici un article dans lequel je me retrouve !
    Il y a des moments où notre motivation est à son maximum et d’autres où on a qu’une envie c’est passer une journée sans suivre sa To do list, oublier de prendre ses vitamines ou tronquer sa séance de méditation contre un CD de Dua Lipa lol. Et ça c’est encore plus vrai pour les femmes au vue de notre cycle hormonal qui crée pas mal de variations dans nos ressentis.
    Alors j’ai décidé d’œuvrer pour que l’on suive notre rythme naturel, plutôt que de s’imposer un rythme contraignant. Les semaines motivées je met en place les outils de développement personnel et les semaines « out » je n’écoute que mes besoins (chocolat, glandouille et compagnie) sans culpabiliser 🙂

    J'aime

  3. Merci pour ton article! Il est très pertinent 🙂 c’est vrai qu’au début, on cherche souvent à « être parfait », à tout bien faire et on finit par s’oublier et ne plus s’écouter (alors qu’il faudrait que ce soit l’inverse, que le développement personnel nous aide à mieux nous écouter!). faire les choses à son rythme, comme on peut, c’est déjà une bonne chose 😉

    Aimé par 2 people

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s