On se sert du développement personnel pour faire de nous de bons citoyens productifs et consommateurs.

coup-de-gueule-bien-etre-entreprises-capitalisme-developpement-personnel

Aujourd’hui je veux pousser un grand coup de gueule:

Mon bien-être n’appartient pas aux entreprises !
Je ne pratique pas le développement personnel pour rentrer dans le moule !

Il y a quelques semaines, j’ai lu Le syndrome du bien-être. C’est un livre qui parle de la dictature du bien-être qui commence à prendre des proportions inquiétantes. Cet ouvrage nous montre les travers du développement personnel appliqué à l’entreprise, à la recherche d’emploi et même à la politique…

La lecture des premiers chapitres m’a énervé. L’auteur mentionne très brièvement les bons côtés du développement personnel puis ne parle plus que de la face sombre. C’est le sujet de son livre, c’est normal… Mais je me suis sentie offensée. Je l’ai ressenti comme une attaque du développement personnel, cet outil qui me tient à cœur. Où serais-je aujourd’hui sans le développement personnel ? Je serais encore cette fille terrifiée et paralysée par toute prise de décision ?

Lorsque des gens critiquent le développement personnel, je le prends personnellement: cela me donne l’impression que l’on invalide mon existence. Lorsque l’on me dit que le coaching est une arnaque, que cela ne sert à rien, je hurle intérieurement de rage. Peut-être que tu as pu t’en sortir tout seul, mais est-ce que tu penses à tous les autres, dont le développement personnel à aidé à se sentir plus épanoui, mieux dans sa peau ?!?

Passé les premières pages, le livre parle de sujets à prendre en considération. Premièrement, le fait que certains courants de pensée positive chargent l’individu de culpabilité en niant tout facteur environnemental lors d’un échec. Par exemple lors d’une recherche d’emploi: si vous échouez à trouver un emploi, c’est uniquement parce que vous ne l’avez pas suffisamment voulu, parce que vous n’avez pas été assez positif et énergique. Tout le facteur économique (moins de postes disponibles aujourd’hui) tombe dans l’oubli, et l’individu rentre dans une spirale de dévalorisation et de culpabilité qui augmente son stress.

Autre sujet important: la place du bien-être dans les grandes entreprises. A première vue, nous pourrions nous dire « chouette, les patrons prennent soin de leurs employés » ! Mais la réalité est tout autre. Ils cherchent seulement à augmenter la productivité en « améliorant » les facteurs humains que sont le moral et la santé… Et en utilisant parfois des systèmes très intrusifs dans la vie des salariés ! Si vous ne correspondez plus à l’idéal moral et physique de l’entreprise, vous êtes congédié.

En définitive, les bons soins des grandes entreprises pour leurs salariés ne sont que des pansements de plâtre sur des plaies purulentes. On cherche à diminuer le stress en apportant du yoga, de la nutrition, des activités « épanouissantes »… C’est juste une soupape de sécurité, tandis que les exigences de productivité continuent d’augmenter.

Comme l’écrit l’auteur du Syndrome du bien-être, le néolibéralisme cherche à individualiser les problèmes collectifs. Au lieu de remettre en cause un système économique et politique, on pointera du doigt les choix individuels de ceux « qui sont en échec ».

Je trouve cette analyse très juste. Et cela m’exaspère. Je suis frustrée de voir les outils du coaching et du développement personnel au service des systèmes de surproduction et de surconsommation. Pour moi, on n’utilise pas le coaching pour formater les gens, pour les rendre plus « normaux », mieux « adaptés à la société [de consommation] ».

J’aspire à un coaching qui respecte l’humain, un coaching qui aide l’individu à devenir un peu plus acteur de son existence en étant conscient des limites de son environnement. J’aspire à un coaching qui fait du bien aux gens, et non qui les transforme en robots surproducteurs-surconsommateurs.

Tu as du mal à passer à l'action ? Tu veux dépasser tes blocages et aller au bout de tes objectifs mais tu ne sais pas par où commencer ? Atelier gratuit en cliquant ici

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez la communauté du Canapé Vert sur les réseaux:
FacebookTwitterInstagramYoutube

signature-canape-vert1

Publicités

5 réflexions sur “On se sert du développement personnel pour faire de nous de bons citoyens productifs et consommateurs.

  1. à mon avis il ne faut pas le prendre personnellement. C’est son travail! Il n’a pas trouvé mieux que parler du négatif…Certains excellent dans le négatif. La preuve il a été publié! Dans tout il y a une stratégie…
    Agréable journée à vous!

    J'aime

  2. Je voulais te répondre depuis plusieurs jours mais j’ai du mal à trouver les mots justes. Je suis d’une génération où, en face d’un problème dans le travail, on n’avait pas recours au développement personnel. Il arrivait plus souvent que le conflit vienne d’un autoritarisme excessif, ou d’une volonté de brimer le salarié, que d’une incapacité du salarié de faire un effort sur soi même pour se sentir bien. C’est mon vécu, je ne dis pas que j’ai raison pour tous les cas.
    Donc soit on faisait intervenir les syndicats, quand c’était possible, soit on décidait de partir voir ailleurs dans un autre travail si les choses se passaient mieux.

    Il me semble que tu avais parlé une autre fois de quelqu’un qui t’avait donné une opinion négative du développement personnel, comme quelque chose qui te remet dans tes propres indécisions, plus que libérateur….Je crois que dans une relation de travail, l’objection est justifiée: se bloquer trop dans le développement personnel peut te conduire à ne pas voir qu’en réalité, ta relation de travail est négative , et pas de ta faute. Oui, cela peut arriver. (bien sur, il peut arriver aussi que ce soit de ta faute)
    Dans ces cas là, il faut se battre, pour trouver un autre emploi, ou pour avoir une action éventuellement en justice (tu ne vas pas traiter avec du développement personnel une personne qui a été victime de harcèlement, je suppose, elle doit juste fighter pour faire reconnaitre ses droits)

    Alors du coup, oui, qu’il y ait des entreprises non ethiques qui en profitent pour pressuriser leurs salariés en leur mettant une pression mentale….je ne suis pas trop étonnée. C’est trop pratique…Et bien évidemment ce n’est pas ce que toi ou autres personnes qui font du développement personnel veulent faire de leur activité, vous avez un objectif libérateur, pas l’inverse.

    Ben…merci d’en avoir pris conscience. Cet outil ne devrait pas être utilisé pour faire obéir les gens. A bientôt du même côté de la barricade 🙂 (je plaisante….) 🙂

    J'aime

    1. Oh oui bien sûr, il y a des problèmes qui ne dépendent pas du développement personnel, en particulier dans le monde du travail ! Dans cet article, j’essaie de parler du type de « coaching » que l’on utilise « avant » qu’un problème survienne… Par exemple pour réguler le stress… Sauf que dans le cadre des entreprises, le bien-être de la personne n’est pas le vrai but recherché. Concernant les problèmes dont tu parles, les syndicats, les prud’hommes & co sont de mise ^^

      [« Se bloquer trop dans le développement personnel peut te conduire à ne pas voir qu’en réalité, ta relation de travail est négative , et pas de ta faute. »]
      Exactement, cela rejoint l’exemple de l’article où j’écris que le développement personnel est parfois utilisé jusqu’à un tel point que tout facteur environnemental est oublié, jetant toute la pression et la culpabilité sur la personne. Ce qui au final n’est pas du tout fertile, pour toutes les raisons que tu expliques toi-même…

      Concernant cette prise de conscience de l’utilisation du DevP, coaching & co par les entreprises, ça m’énerve profondément mais cela ne m’étonne pas. Après tout, il me semble que le concept de base du coaching moderne provienne du capitalisme lui-même… Je tenais à bien marquer la frontière entre ces pratiques là, et ma vision des choses… qui est à cent lieues de la productivité à outrance, de la compétitivité & du rêve d’avoir une vie « normale ».

      Aimé par 1 personne

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s