J’ai tout changé pendant l’été !

Bilan de l'été, tout changé

Bonjour à tous..! Pour aujourd’hui, ce sera un petit billet d’humeur personnel. Je vais vous raconter comment mes projets ont radicalement changé en l’espace de deux mois ! Pour moi c’est assez énorme, c’est un pas gigantesque, la machine prend de la vitesse… C’est parti pour un 3615MAVIE.

Mon projet mûrissait depuis de longs mois. Fin juin, j’avais la certitude du chemin que je voulais emprunter: commencer un double cursus, troisième année des Beaux-Arts + L1 de psychologie. Cela correspondait à mon projet d’entreprise de coaching; je pensais qu’une licence ou un master en psychologie serait un avantage… Que cela me donnerait plus de crédibilité et m’ouvrirait certaines portes.

Durant ces deux derniers mois, j’ai travaillé en tant que médiatrice culturelle dans un musée. En dehors des horaires de visite guidée et d’ateliers pour enfants, j’étais postée dans les salles comme gardienne. Une opportunité idéale pour lire entre deux discussions avec les visiteurs..! J’ai sauté sur cette occasion et dévoré au total plus d’une vingtaine de livres (développement personnel, coaching, fiches de psycho, manuels pour les entreprises…)

J’ai pu prendre connaissance du programme de la licence en psychologie… C’est là que mes doutes inconscients ont pris un peu plus de consistance. Durant mes journées de travail, j’avais le temps d’échanger avec les visiteurs, de lire, mais aussi de réfléchir, d’être posée sans rien faire de particulier…

De fil en aiguille, l’évidence m’est apparue très clairement: je n’avais aucune envie de continuer mes études universitaires pendant plus d’un an.

Dans mon projet de licence de psycho, j’en avais au minimum pour trois ans, au maximum pour cinq ! J’adore étudier, apprendre de nouvelles choses, faire de la recherche… Mais la condition d’étudiant est particulière, la vie a un rythme particulier, il y a certaines libertés et contraintes… J’ai pris conscience que cela ne me correspondait plus, que ce projet de poursuite d’études était en majorité porté par la peur et le besoin de sécurité (l’université est un univers que je connais bien). Le programme de la psycho ne m’intéressait qu’à moitié.

Je n’avais aucune envie d’étudier pendant encore plusieurs années des sujets qui me seraient imposés.

J’ai quand même réfléchi avant d’arrêter ma décision. Je voulais prendre le plus de recul possible, essayer de comprendre si c’était des pensées « sur un coup de tête », je voulais voir si je fuyais quelque chose… J’ai retourné la situation dans tous les sens, pesé les avantages et les inconvénients, j’ai évalué mon propre état d’esprit vis-à-vis de tout ça, je me suis projetée, j’ai laissé le temps faire son œuvre

Mon opinion n’a pas changé. Au contraire, elle s’est renforcée. Des nouvelles solutions me sont venues à l’esprit, et le projet a pris plus de consistance. Pendant des années je me réfugiais dans les livres, l’intellectualisation à outrance… Cet été j’ai passé un cap, j’ai décidé de me faire confiance. Évidement, je ne plonge pas tête la première, je garde quand même quelques bouées de sécurité !

Je fais un virage à 180 degrés. D’une formation universitaire au long cours, j’ai décidé de passer à un petit diplôme professionnalisant, pour me créer un bagage concret et me lancer dans mon propre projet.

Que vais-je donc faire à partir de septembre ? Terminer ma troisième année des Beaux-Arts, car c’est un diplôme que j’ai commencé avec succès jusque là et je suis toute disposée à obtenir ma licence en arts en travaillant assidument cette dernière année. En parallèle, je vais commencer à mettre en place mes atouts pour mon projet personnel, côté coaching, formation professionnelle et auto-entreprise…

Cet été fut riche en rebondissements. En plus d’un travail intéressant et stimulant, j’ai dû faire face à des moments très difficiles, à d’énormes remises en question au niveau familial, j’ai également profité de cette période pour faire un énorme tri dans mon appartement, j’ai eu la motivation de reprendre le sport à la maison, j’ai pris des rendez-vous médicaux que je repoussais depuis des mois…

Bref, beaucoup de pas en avant ! Seulement deux sujets ont été mis de côté: ma pratique & recherche artistique, ainsi que l’apprentissage de l’anglais. C’était quelque chose que j’avais prévu de faire… Mais je suis déjà très fière de tout ce chemin parcouru en à peine 60 jours !

Je ne sais pas si mes idées sont bonnes. Je ne sais pas si mon projet va fonctionner. Ma seule certitude, c’est toute la détermination que j’ai pour faire avancer le projet, ainsi que ce sentiment de faire ce qui me rend vraiment heureuse.

A l’heure où le moindre de nos pas peut être le dernier, à l’heure où la recherche de boulot est un parcours du combattant, je n’ai pas envie de me limiter au chemin qui semble être le plus sécurisant. Je ne veux pas me forcer à rentrer dans une convention pour le regretter amèrement des années plus tard.

Je ne dis pas qu’il est vain de faire de longues études. Je dis simplement qu’il faut parfois un peu s’écouter et tenter de suivre le chemin qui résonne le plus en nous. Aujourd’hui, je vous ai parlé du mien.

Et vous, avez-vous déjà fait un virage à 180 degrés ? Ou avez-vous facilement trouvé quel serait votre projet ? Au plaisir de vous retrouver dans les commentaires 🙂

Cliquez ici pour participer au Challenge Force Intérieure

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez la communauté du Canapé Vert sur les réseaux:
FacebookTwitterInstagramYoutube

signature-canape-vert1

Publicités

7 réflexions sur “J’ai tout changé pendant l’été !

  1. Chapeau ! Décision difficile à prendre, mais quand le doute s’installe et qu’une voie se dessine, c’est bien d’avoir le courage de tracer sa route.
    Beaucoup de virages dans ma vie pro, mais jamais vraiment réfléchis, plutôt des choix faits – et toujours assumés. Pour le coup, j’ai une licence (ouaip suis vieille, encore l’époque des licences, maîtrises et dess ou dea…) en psychologie, après un IUT de gestion, pour finir par une dizaine d’années dans les RH et maintenant dans le droit du travail… Alors le 180°, je connais 🙂
    Bonne route, pas de doute sur ton succès !
    Aline (aussi)

    J'aime

  2. Bravo Sarah ! On s’est connues sur les bancs de la fac, et te voilà lancée dans un beau projet ! En France, c’est moins simple de se lancer dans du coaching et d’en vivre, mais pourquoi pas ? C’est tout nouveau. Et qui sait, peut-être que dans quelques années, tu seras l’une des plus renommées du pays 😉
    Toujours un plaisir de lire tes articles (je regrette beaucoup d’avoir laissé mon blog à l’abandon, quand j’ai commencé à bosser).
    Virage à 180 pour moi aussi : j’avais un projet en faisant mon BTS Tourisme, et je l’ai mis de côté un an, le temps de bosser (dans le commerce) et de me faire un bagage solide. Maintenant, il est temps de reprendre ce beau projet (hôtellerie) et de m’amuser !! 😀
    Cyndel

    Aimé par 1 personne

    1. Héhéhé, alors toi aussi grand virage à 180 degrés, ou peut-être retour vers ce qui tenait vraiment à cœur ? C’est top, tu vas reprendre ton blog du coup ? Plein de pensées pour toi et ta reprise de projet 🙂

      J'aime

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s