Prendre du recul sur nos côtés sombres…

Notre côté obscur

Je pense que les choses sont plus complexes que le classement du « bien » et du « mal »… Mais ce n’est pas un débat que je souhaite traiter sur ce blog: aujourd’hui j’utilise l’expression côté sombre pour parler d’un état d’esprit bien particulier…

Lors de ma formation en photographie étalée sur plusieurs mois consécutifs, le rythme était intense: mes journées commençaient à 5h du matin et finissaient à 23h. Notre classe était hétéroclite, les profils des étudiants étaient variables en âge et en motivation. La nature et les conditions de la formation créaient des liens sociaux assez forts: nous passions la majeure partie de notre temps ensemble, qu’on le veuille ou non.

Je venais de quitter la fac, j’étais très enthousiaste pour la formation… Mais paradoxalement c’était la période où j’étais au plus mal. Je ne m’en suis pas rendue compte sur le moment. J’ai eu un déclic plusieurs mois après, en repensant à mon comportement.

J’étais assez horrible avec tout le monde. Très exigeante. Dure, impatiente, hautaine, arrogante, méprisante.

Lorsque j’ai commencé à prendre du recul sur cette période de ma vie, je me suis sérieusement demandée comment j’avais supporté ça.

Comment j’avais pu me croire heureuse alors que 70% de mes actions et paroles étaient de type « destructeur », « pessimiste » ou négatif. Pourquoi ce comportement qui m’avait semblé naturel à l’époque me paraissait malsain aujourd’hui ? Qu’est-ce qui avait changé entre temps ?

Et puis j’ai compris. Si j’étais si difficile à vivre, c’est parce que j’étais bourrée de peurs, de complexes et de colère. Ajoutons à cela une trop forte empathie que je gérais grâce à des boucliers en béton et fils barbelés.

Ma seule défense c’était la destruction.

Ma philosophie personnelle possède un gros chapitre sur l’honnêteté envers soi-même et la reconnaissance de ses facettes les moins attirantes. Lorsque nos côtés sombres prennent le dessus sur tout le reste, c’est peut-être le signal que quelque chose ne va pas.

A l’époque j’aurais été incapable de prendre du recul sur la situation, je vivais le moment à fond sans réfléchir (ce qui est quand même bien aussi). En y repensant plusieurs mois après j’ai pu me rendre compte du chemin parcouru et j’en ai tiré des conclusions. Lorsque je suis très désagréable avec quelqu’un, j’essaie de me demander pourquoi, cela m’aide à calmer la tension.

En ce qui concerne la destruction envers soi-même, c’est une question qui nécessite beaucoup de patience et de soin 🙂 Les petites astuces et les méthodes de développement personnel ne sont pas miraculeuses, dans certaines situations il est nécessaire de consulter un professionnel. Je reparlerais de cette thématique dans un autre article…

Parler de ses pires côtés n’a rien de glamour mais c’est un sujet qui me semble très important à traiter si l’on veut se donner les moyens d’avancer dans ses projets.
Qu’en pensez-vous ?

Crédit image: superfamous.

Tu as du mal à passer à l'action ? Tu veux dépasser tes blocages et aller au bout de tes objectifs mais tu ne sais pas par où commencer ? Atelier gratuit en cliquant ici

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez la communauté du Canapé Vert sur les réseaux:
FacebookTwitterInstagramYoutube

signature-canape-vert1

Publicités

2 réflexions sur “Prendre du recul sur nos côtés sombres…

  1. Merci, tu as mis des mots sur ce que je vis en ce moment. Si je peux me permettre de rajouter je pense que la formation en général favorise cet état parce que ça nous fait évoluer changer … Belle continuation 😉

    Aimé par 1 personne

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s