Apaiser son émotivité: conseils pratiques

Apaiser son émotivité

L’émotivité n’est pas un crime. Lutter contre elle, c’est la fausse bonne idée qui t’enfonce plus qu’autre chose. Cette citation est extraite du dernier article sur l’émotivité, elle résume bien la pensée de ce premier texte d’introduction… Aujourd’hui je vous propose des pistes concrètes pour apaiser l’émotivité. Il ne s’agit pas de la supprimer ou de la refouler mais plutôt de mieux vivre ces moments d’intense sensibilité

Pour commencer, il faut se rappeler que l’émotion est avant tout un évènement du corps, une manifestation physique qui nous déséquilibre à un moment donné.

Combattre l’émotivité aggrave la situation à court et long terme.

L’émotion ne survient pas par hasard, elle provient des parties archaïques du cerveau; elle permet au système neurovégétatif de s’équilibrer. L’émotion se manifeste quand le cerveau est surchargé d’informations. Le trop plein cérébral tente de s’équilibrer par une manifestation physique: les émotions. Certaines personnes sont dotées d’une plus grande réceptivité, alors les occasions de débordement émotif se multiplient…

Lorsque l’on tente de contrôler son émotivité, un dérèglement des mécanismes naturels se met en place. Cela peut provoquer deux choses: une absence totale de gestion des émotions (qui explosent en différé dans des moments inappropriés) ou alors une distanciation vis-à-vis de son environnement. Ces deux effets secondaires sont très handicapants tant pour la vie professionnelle que privée.

L’émotivité est utile et elle nous fait du bien ! (Il faut l’accepter…)

L’émotion est un signe de bien-être ou de malaise. Dans le cas d’émotions difficiles, prendre un peu de recul sur nos ressentis et nos réactions peut nous permettre d’identifier ce qui nous touche, ce qui nous fait du mal. Suite à cette identification, on peut commencer à régler le problème.

S’isoler en cas de crise.

Si les stimuli extérieurs se multiplient, la crise d’émotivité peut avoir un effet boule de neige. Pour diminuer tous les signes que le cerveau perçoit dans un environnement « agressif », se retrouver seul (ou entouré uniquement de gens apaisants) pendant quelques minutes permet de faire retomber la pression. On peut en profiter pour commencer à prendre du recul sur ces signaux d’alerte que le corps nous envoie: porter son attention sur la mécanique du cerveau et des émotions permet de ne pas se sentir démuni face à la vague d’émotivité qui nous assaille.

Il faut prendre soin de soi et essayer de se comprendre. On en vaut la peine.

Que se passe-t-il maintenant ? Quelles sont les causes qui me font réagir comme ça ? Quelles sont les circonstances ? En identifiant les déclencheurs de l’émotivité, nous pouvons nous rendre compte que ce n’est pas une malédiction hasardeuse qui tombe du ciel. L’émotivité correspond à quelque chose qui s’est passé en soi. Et il faut prendre soin de soi…

Renouer avec son corps.

Il y a deux écoles: ceux qui se tourneront vers le yoga ou la méditation (pour développer confiance et apaisement) et ceux qui se lanceront dans des sports très énergiques pour vider le trop plein. Le petit plus: les activités artistiques aident à se relier aux émotions dans un cadre ludique et motivant. Sans oublier l’incontournable respiration !

J’espère que cet article vous sera utile 🙂 Avez-vous d’autres astuces pour apaiser l’émotivité ?

A bientôt pour un prochain article !

Tu as du mal à passer à l'action ? Tu veux dépasser tes blocages et aller au bout de tes objectifs mais tu ne sais pas par où commencer ? Atelier gratuit en cliquant ici

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez la communauté du Canapé Vert sur les réseaux:
FacebookTwitterInstagramYoutube

signature-canape-vert1

Publicités

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s