Le Bullet Journal revisité

Bullet Journal

Cours simple et complet pour créer son Bullet Journal, cliquez ici

Ne vous êtes-vous jamais senti limité par votre agenda ou votre semainier de bureau..?

Parlons du Bullet Journal ! Je vais commencer par vous expliquer les grandes lignes de ce concept et vous proposer quelques liens très utiles pour creuser la question, puis je vous expliquerais pourquoi et comment j’ai revisité le Bullet Journal. C’est parti !

Inventé par un designer de Brooklyn, le Bullet Journal est un système d’organisation efficace et complet. En effet, la méthode du Bullet Journal (ou BuJo pour les intimes) permet de regrouper avec clarté et précision tous vos centres d’intérêts & vos obligations dans un seul et même carnet.

Au lieu d’utiliser une page par jour (où on écrit tout en vrac) le Bullet Journal utilise une ou plusieurs pages par thème, avec la possibilité de créer des sommaires, des listes, des calendriers au format qui nous correspond le mieux etc. En gros, c’est un peu comme si on meublait son salon. On a la pièce de base (le carnet vierge) mais on organise l’intérieur comme on veut, avec les meubles et les plantes vertes que l’on veut (on ne se soucie pas de l’ordre des pages, et on privilégie les regroupement par thèmes plutôt que par date, ou alors on peut faire carrément les deux).

Le deuxième grand principe du BuJo, ce sont les « bullets », des petits signes que l’on place avant la tâche à faire, le rendez-vous ou les notes. La photographie ci-dessous vous montre un exemple, et je vous explique un peu plus loin pourquoi ces « bullet » ont révolutionné mon existence…

oBIBUeeufl_nDHeq_MosSWtH0IM

108645122
Exemple de Bullet Journal par Elo la Miette, cliquez sur l’image pour lire son article

Pourquoi revisiter ce beau système ?

L’utilisation d’un Bullet Journal implique une préparation préalable du carnet: cette partie me pose problème car je suis du genre à réfléchir trois cent ans sur les thèmes et l’organisation des pages. Et je changerais dix fois d’avis. Ce qui n’est pas très pratique quand on utilise un support papier + stylo… Pas de touche « retour en arrière » pour effacer ! (Cela dit, certaines personnes n’utilisent pas un carnet mais plutôt un petit classeur ! Pratique pour les modifications/suppressions de pages !)

Ce qui m’amène au second problème: tous les Bullet Journal que j’ai pu voir sont super beaux. Écriture soignée, codes couleurs respectés, petits dessins, petits stickers… Bref, l’esthétisme incarné, dans un carnet utilisé quotidiennement. Je suis désolée de casser le mythe, mais non, les filles ne se trimballent pas toujours avec leur trousse remplie de jolis stylos, non, les filles ne prennent pas toujours leurs notes sagement assises sur leur chaise. Moi je suis plutôt du genre à écrire avec le premier truc qui me passe sous la main, et dans la journée je prends rarement le temps d’écrire bien proprement, c’est plutôt du griffonnage rapide destiné à être recopié plus tard. Dans le PDF de cours (que vous pouvez télécharger ici) j’ai abordé ce point important: chaque BuJo doit s’adapter en fonction de son propriétaire. Il existe des Bullet Journal très colorés, et d’autres plus sobres, minimalistes.

Cours simple et complet pour créer son Bullet Journal, cliquez ici

Lorsque j’ai découvert le système du BuJo, j’ai d’abord pensé à suivre le concept au pied de la lettre. Puis en réfléchissant, je me suis dit que ce serait plus une source de frustration et de culpabilité qu’autre chose: si je faisais un vrai Bullet Journal, il serait tout pourri esthétiquement parlant, je n’aurais aucun plaisir à l’utiliser.

Dernier point: je n’ai pas envie de regrouper plusieurs thèmes dans un seul carnet. Comme je l’explique dans l’article sur mon addiction aux carnets, je dissocie mes sujets pour ne pas me laisser envahir, pour mieux choisir le moment où je m’occuperais de ceci ou de cela sans penser à tout le reste. De plus, certains thèmes tiennent une place importante dans ma vie, je me vois mal les traiter dans le même carnet que celui qui parle de ma liste de courses et de ma lessive à faire la semaine prochaine…

Comment j’ai revisité le Bullet Journal ?

En m’intéressant au système du BuJo, j’ai réalisé que mes problèmes d’organisation venaient (en partie) du fait que j’écrivais un peu tout et n’importe quoi dans un même carnet ou sur des feuilles volantes. Le Bullet Journal propose d’attribuer des pages pour chaque sujet, au lieu de tout écrire dans le désordre. Comme je ne voulais pas regrouper certains sujets dans un seul et même carnet, je me suis inspirée de l’ordre des pages du BuJo en utilisant plusieurs carnets différents ! Mais ce n’est pas la plus grande révolution…

maxresdefault
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo (anglais)

Les bullets m’ont sauvé la vie. C’est très bête, mais le simple fait d’ajouter un petit carré devant une tâche à faire, ça change tout ! J’ai l’impression que c’est à cause du côté psychologique « je veux cocher cette case », c’est un geste beaucoup plus positif que de rayer une tâche accomplie… Rayer quelque chose revient à s’en débarrasser, donc la tâche est perçue comme une corvée. Lorsque l’on doit cocher (valider) une petite case, le cerveau prend la situation sous un angle plus positif, avec l’idée de valider quelque chose plutôt que de s’en débarrasser.

Également, après une semaine bien remplie, il est beaucoup plus esthétique d’avoir des cases cochées que des rayures sur la to do liste…

Le report de tâches et un autre principe du Bullet Journal. Vous aviez prévu de ranger votre placard de vêtements mais finalement vous n’en avez pas eu le temps ? Ce n’est pas grave, il suffit de reporter la tâche sur le BuJo pour un autre jour… Là encore, c’est une idée assez simple mais qui change la vie. Il peut arriver que je reporte une tâche pendant un mois entier… Je la note chaque semaine, je ne la fais pas donc je réécris la tâche pour la semaine d’après… Et ainsi de suite. Au bout d’un certain temps, lorsque les choses les plus importantes ont été accomplies je reviens sur cette tâche qui traîne depuis longtemps mais que je n’ai pas oubliée grâce au système de report de tâche.

Et une dernière chose: les index. Là encore, l’idée vient du Bullet Journal. J’ai déjà mentionné cette technique dans l’article sur l’utilité des livres de cuisine; le système peut s’appliquer à tout et n’importe quoi. Dans les grandes lignes: il s’agit de regrouper sur une même feuille (ou un fichier informatique) des informations qui vous permettront de revenir à la source/évaluer une situation plus rapidement.

L’objectif c’est d’avoir un esprit clair et de cultiver l’efficacité ! Le Bullet Journal est un système d’organisation assez complexe, j’aborderais dans un prochain article des concepts moins lourds !

Aviez-vous déjà entendu parler du BuJo ? Peut-être que vous l’utilisez !? Pensez-vous que ce système est adapté à votre personnalité ? Certaines choses vous ont peut-être inspiré… Dites-moi tout ! 🙂

signature-canape-vert1

Tu as du mal à passer à l'action ? Tu veux dépasser tes blocages et aller au bout de tes objectifs mais tu ne sais pas par où commencer ? Atelier gratuit en cliquant ici

Cours simple et complet pour créer son Bullet Journal, cliquez ici

Vous avez aimé cet article ? Rejoignez la communauté du Canapé Vert sur les réseaux:
FacebookTwitterInstagramYoutube

Publicités

11 réflexions sur “Le Bullet Journal revisité

  1. A reblogué ceci sur Mon Etoile Intérieureet a ajouté:
    Étant donné la masse d’informations et de projets que je traite, je cherche depuis peu, j’expérimente, des tas de méthodes, pour réussir à supprimer des mauvaises routines, à en installer d’autres. J’ai trouvé cet article qui m’a vraiment fait quelque chose. J’ai découvert qu’au final, j’avais une façon chaotique, mais logique, de m’organiser, qui existe déjà sous le nom de « bullet journal ». Jusqu’ici j’ai eu une version informatique complexe via Evernote, mais j’aime toujours autant le papier, et surtout, l’idée d’écrire, et de dessiner, donc je me demande si je ne peux pas faire mieux, optimiser tout ça, en ayant aussi une version papier. J’ai créé un nouveau tableau sur Pinterest pour rassembler à la fois des astuces graphiques et des articles de présentation. En tout cas, pour booster ma créativité, mes projets, et mon efficacité, je vais au moins tenter de renforcer ma méthode actuelle. C’est tellement proche de ce que je fais déjà, j’ai vraiment l’impression que ça serait la souplesse parfaite, avec des tonnes d’inspiration à trouver dans mon coin, et en fouillant sur le net. (c’est visiblement TRES à la mode)

    Aimé par 1 personne

    1. En effet c’est très à la mode..! Tout d’abord, merci d’avoir rebloggué mon article, ça fait plaisir de voir qu’il te fut utile ! Je n’utilise pas le système du BuJo à proprement parler (pour toutes les raisons que j’explique dans cet article) MAIS, regarder, me renseigner, m’inspirer ça m’a permis de perfectionner « mon » BuJo, qui colle mieux à ma personnalité ^^

      Les carnets c’est la VIE !

      J'aime

      1. Bah, je l’appelle malgré tout « bujo », mais il est évident que chacun le refait à sa sauce. C’est tellement souple que tout y rentre. Les trackers etc, ça ne fait pas partie de la méthode originale à priori. La majorité de ce que l’on voit ce sont des extensions du concept. Donc je vais tester selon mes besoins.

        Aimé par 1 personne

  2. Ouahh ton blogue est une véritable mine d’or! Si il n’était pas 1h du matin pour moi, je passerais bien une bonne heure à te lire. C’est vraiment professionnel et très bien rédigé, que des compliments! (J’ai un faible pour tous les articles qui concernent les carnets et autres dérivés- ça me passionne énormement)
    – Li

    J'aime

    1. Les carnets c’est la vie ! *petite danse guillerette* Merci pour tous ces gentils compliments, j’ai vraiment été surprise en découvrant ton commentaire ! Je pose un onglet sur votre blog, il se fait tard ici ! Au plaisir de te relire dans les commentaires ^^

      Aimé par 1 personne

  3. Ca alors…. Je découvre un nom et une « méthode » sur ce que je fais naturellement ! XD Comme quoi on évolue dans le temps…. Pendant plusieurs années j’ai bossé avec un planner professionnel A4, double-page semaine. J’ai adoré, mais bizarrement j’en ai perdu l’utilisation… Et aujourd’hui je me suis recréé de zéro un nouveau système. AU final, ça correspond pas mal au bullet journal. En moins sophistiqué / plus perso, cumulé. C’est sur informatique aussi, donc moins flexible niveau pictogrammes, couleurs, dessins etc. Une idée à méditer pour moi, voir si format papier ça serait possible, ou si je ne pourrais pas à la place compléter ma version informatique avec des idées que je vois ici et là.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est super important la copie des tâches déplacées ! ^^ Dans mon système « inspiré » par le Bullet, je déplace chaque semaine les tâches non effectuées… Certaines s’étalent sur des mois xD

      J'aime

On échange sur le sujet ? :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s